Comment faire le bouturage de rosier
bouturage-rosier-1.jpgbouturage-rosier-2.jpgbouturage-rosier-3.jpgbouturage-rosier-4.jpg

Comment faire le bouturage rosier

Bouturage de rosier

Lorsqu’on a la main verte, on ne peut manquer de s’extasier devant un beau rosier planté chez le voisin et se demander comment faire pour avoir soi même un rosier aussi beau qui puisse illuminer son propre jardin? La seule solution est de recourir au bouturage rosier, notamment en automne.

Étapes préliminaires du bouturage d’un rosier

Bien qu’il soit possible d’effectuer chez soi un bouturage rosier à partir de tiges de roses spécifiques, beaucoup plus facilement qu’un bouturage lavande ou qu’un bouturage de vigne, il faut néanmoins prendre en compte le fait que certaines espèces de roses (marques déposées de leurs créateurs) sont interdites à la reproduction, à moins que ce ne soit pour une reproduction effectuée uniquement dans le domaine privé. Le bouturage rosier commence par la sélection de la future bouture qui doit être en bonne santé, être bien droite, robuste et dont on prendra une pousse d’une longueur moyenne (moins de 30 centimètres) pour procéder à une coupe en biseau sous la feuille située à l’extrémité de la partie inférieure et au dessus de la feuille située à l’extrémité de la partie supérieure de la tige. Durant cette tâche, il faut soigneusement éviter de couper un bourgeon et d’ôter toutes les épines de la tige en faisant bien attention. Les feuilles devront aussi être enlevées, mis à part les deux feuilles situées à l’extrémité de la partie supérieure de la tige qui ont pour but de réduire l’évaporation de la tige.

Étapes pour procéder au bouturage d’un rosier

Pour effectuer le bouturage rosier, il est possible de l’effectuer dans son jardin ou dans des pots profonds si on ne possède pas de jardin. Si on procède au bouturage rosier dans son jardin, il faut le faire dans une zone située à l’ombre et qui court le long d’un mur si possible. Ensuite, il faudra creuser une tranche en forme de v dans laquelle on mettra successivement du sable aux grains grossiers, la tige du rosier, une hormone de bouturage (appliquée sur la partie inférieure de la tige), des boutures placez tous les 15 centimètres dont on laisse dépasser les deux dernières feuilles non enlevées, un morceau de tige et de la terre légère par-dessus qu’on tasse et arrose pour finir. Si le bouturage est effectué dans des pots profonds, ou même dans des caissettes en bois ou polystyrène, il faut mettre successivement un mélange de terreau léger et de sable, des tiges de rosier plongées dans l’hormone de bouturage qu’on plante profondément et de la terre fraîche par-dessus. Dès le moment que les racines dépasseront du pot, il faudra transplanter le rosier vers un terrain plus grand pour les enterrer en pleine terre. Il ne restera plus qu’à les arroser abondamment, notamment la première année.

Conseils pour effectuer un bon bouturage de rosier

Le meilleur moment pour effectuer un bouturage rosier est compris entre le mois d’août et le mois d’octobre, car à ce moment, le bois de la tige a bien durci. La tige de branche que l’on va prendre pour procéder au bouturage devra déjà être fleurie, avec une apparence saine, sans tâches sur les feuilles, ni signes de maladie. La tige, la bouture en fait, pourra être trempée dans une poudre hormonale (de bouturage) avant d’être mise en terre ou insérée dans le pot. Le terreau que l’on utilise en pot pour procéder au bouturage du rosier ou la terre du gazon dans laquelle on plante la bouture, doit être humide et la bouture doit être placée dans une zone d’ombre. Mis préalablement en pot ou non, le meilleur moment pour mettre la bouture du rosier dans le jardin est le printemps.

Faites-nous part de vos commentaires ou questions

Aucun commentaire pour le moment